_pjj

  Les éditions Dargaud ont l'immense tristesse d'apprendre le décès de Marcel Gotlib aujourd'hui à l'âge de 82 ans.
Les millions de lecteurs ayant appris à rire dans les pages de la Rubrique à brac, des Dingodossiers, ou de Gai Luron perdent un humoriste fascinant, un dessinateur virtuose, un touche à tout iconoclaste et un ami cher qui parvenait à provoquer le rire à la moindre de ses pages. Quiconque aura eu un jour la chance de croiser le "brave et généreux Gotlib", comme l'appelait René Goscinny, se souviendra avec tendresse d'un homme d'une gentillesse inouïe, au sourire contagieux et à l'humanité parfaite, qui ne se rendit jamais totalement compte de l'admiration sans borne qu'il suscitait.
De pilote à fluide glacial, il révolutionna la façon de faire de la bande dessinée, faisant rentrer un non sens britannique et une irrésistible façon de se moquer de tout dans les foyers français.
Marcel Gotlib était un génie, un maître, un ami, et c'est bien la première fois qu'il ne nous fait pas rire.
@dargaud