JeanJacques

11 décembre 2018

expo/ : URBANUS, LA BANDE DESSINEE FAMILIALE UNDERGROUND;*Au Musée de la Bande Dessinée ; belgique

 

IMG_5245

  Comment une série de BD vulgaire, moche et à mourir de rire est devenue culte dans la moitié nord de la Belgique, est un phénomène qui mérite amplement d’être étudié.

IMG_5237

  En 1982, le dessinateur belge Willy Linthout imagine de créer une BD inspirée du personnage d’Urbanus, un humoriste bien connu en Flandre. « Het fritkotmysterie » (Le mystère de la baraque à frites) sera le premier opus d’une saga qui compte aujourd’hui plus de 170 albums. La série rencontre un succès immédiat, fait remarquable compte tenu du caractère provocateur de cette bande dessinée familiale.

La logique de la série est abracadabrante, les personnages sont on ne peut plus burlesques et les inepties se ramassent à la pelle. Non-conformistes, losers et marginaux, les comparses d’Urbanus exercent une incroyable séduction sur les jeunes en Flandre et aux Pays-Bas. Les parents, quant à eux, ne voient pas d’un très bon œil leur progéniture se plonger dans ces BD, où les auteurs fustigent joyeusement toutes les valeurs et où l’humour ne connaît aucun tabou. Pédophilie, euthanasie, prostitution, scatologie… rien ne leur sera épargné !

Les personnages principaux ne sont pas un exemple à suivre, loin de là. Urbanus est un garçon qui porte la barbe et végète depuis six ans dans la même classe. César, son père, est un gros rustre sans emploi, fainéant comme pas deux ; il est amoureux de sa pipe et boit comme un trou. La mère d’Urbanus est une maniaque de la “loque à poussière“ et voue un véritable culte aux statues de la Vierge Marie. N’oublions pas la mouche douée de parole et le chien biscornu qui jouent un rôle non négligeable dans l’univers déjanté d’Urbanus.

Venez découvrir dans cette exposition, les ingrédients d’une success-story régionale et la troupe bigarrée des drôles de personnages de la série. Bienvenue dans l’univers surréaliste et totalement foldingue d’Urbanus !

IMG_5181


Kurt Morissens, commissaire/*Au Musée de la Bande Dessinée
 

du 11/12/2018 au 26/05/2019

Posté par _0_6_7_3_m à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Regard ; rencontre ; Yann

 

IMG_5150

, Yann/*Véritable homme-orchestre du scénario, Yann est insaisissable. Drôle, cynique, féroce, romantique à l'occasion, féru d'Histoire, curieux de tout, il écrit, de préférence au vitriol, des récits toujours originaux, abondant en péripéties et reposant sur une vaste culture et un savoir parfaitement documenté. Amateur invétéré du bon mot, il enrichit de savoureux dialogues chacune de ses créations. Né à Marseille le 25 mai 1954, ce Breton désormais installé à Bruxelles a goûté tout jeune aux joies de la publicité et de l'architecture avant de sombrer dans la BD en réalisant seul quelques "Cartes Blanches" de l'élève Balac pour le journal de Spirou en 1974. Après un bref passage dans Curiosity Magazine, son association avec Conrad va secouer la vénérable maison de Marcinelle à partir de 1978. S'ils réussissent encore à masquer leur caractère révolutionnaire en illustrant "Jason" sur un scénario de Mythic, les deux redoutables compères mettent à profit leurs séjours dans les combles de la Maison de Spirou pour étudier durant la nuit les planches apportées par leurs confrères et imaginer des "hauts de page" d'animation particulièrement critiques à l'égard de leurs aînés et de tout ce qui passe à proximité. Attendus au tournant, ils attaquent leur première grande série d'aventure en imposant des personnages aux antipodes de la bande dessinée traditionnelle, les "Innommables", trio déjanté qui trouvera finalement refuge dans le catalogue de Dargaud. Ils mettent ensuite à mal le mythe de Bob Morane en réalisant deux albums de "Bob Marone" chez Glénat avant de se séparer pour poursuivre chacun de leur côté une oeuvre renouvelant le neuvième art. S'il s'offre parfois encore le plaisir de crayonner certains scénarios ou séquences de récit pour ses illustrateurs, Yann comprend rapidement que le dessin ne permet pas la réalisation rapide de toutes les idées qui bouillonnent en lui. Soucieux d'investir tous les éditeurs du marché avec de multiples séries, il abandonne résolument la partie graphique et se tourne vers l'écriture pour une véritable armée de dessinateurs. On le verra ainsi apporter son punch à Frank Le Gall ("Yoyo" et un épisode de "Théodore Poussin"), Marc Hardy ("La Patrouille des Libellules", "Lolo et Sucette", "Croqu' la vie"), Yslaire (le premier épisode de "Sambre"), François Avril ("Le Voleur de ballerines"), Yves Chaland (quelques "Freddy Lombard"), Denis Bodart ("Les Affreux", "Nicotine Goudron", un épisode de "Chaminou")), Batem et André Franquin ("Le Marsupilami"), Olivier Neuray ("Nuits blanches"), Philippe Bercovici ("Léonid et Spoutnika"), Marc Michetz ("Tako"), Édith ("Basil et Victoria"), Louis Joos ("S.O.S. Aïcha"), Berthet ("Pin up"), Fabrice Lamy ("Colt Walker"), Laurent Verron ("Odilon Verjus"), Morris ("Lucky Luke"), etc. Après avoir placé ses pions chez presque tous les éditeurs sérieux de BD, il rentre par la grande porte chez Dupuis en écrivant des récits épiques pour René Hausman dans "Aire Libre" ("Les Trois cheveux blancs" et "Le Prince des écureuils"), la saga des "Chasseurs d'étoiles" pour Wozniak et certaines séries particulièrement pimentées de la collection "Humour Libre" : "Lolo et Sucette", "Spoon & White" et les anthologies des "Sales petits contes". Aujourd'hui, Yann est sans conteste l'un des trop rares scénaristes incontournables de la profession.

Texte © Dupuis

Posté par _0_6_7_3_m à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2018

Regard ; rencontre ; Jean-Claude Denis,

 

IMG_5128

Jean-Claude Denis, ;Musicien, illustrateur, scénariste, dessinateur, Jean-Claude Denis, né le 1er janvier 1951 à Paris, fait tout avec une classe et un talent certains. Sorti de l'école supérieure des arts décoratifs de Paris en 1974, il fonde le groupe Imaginon avec deux de ses condisciples, Caroline Dillard et Martin Veyron. Véritable homme-orchestre, il tâte de la publicité et de l'illustration, réalisant de nombreuses couvertures de livres pour les principaux éditeurs français avant de s'attaquer à la bande dessinée dans PILOTE et À SUIVRE. Après un premier conte illustré pour enfants ("Oncle Ernest et les Ravis") en collaboration avec Martin Veyron chez Casterman en 1978, il publie son premier en album en solo chez Futuropolis ("Cours tout nu"). Aussi à l'aise dans la charmante série pour enfants des "Aventures de Rup Bonchemin" (trois albums chez Casterman) que dans la narration sophistiquée pour adultes ("Luc Leroi", une demi-douzaine de titres chez Futuropolis, puis Casterman), il aime se détendre en participant à des collectifs, à l'illustration de contes pour enfants ou de carnets de voyages. Il a fait partie du groupe "Dennis Twist" formé par des as du pinceau et de la plume, tels que Margerin, Dodo, Vuillemin et Denis Sire, avant d'intégrer "Les Hommes du président", avec le même noyau dur de musiciens. Chroniqueur de notre époque avec "Luc Leroi" et divers albums comme "L'Ombre aux tableaux" (Albin Michel) ou "Les Trains de plaisir" (Dargaud), il rajeunit avec Yann le célèbre "Peau d'âne" de Charles Perrault en le transposant dans le monde de la jet-set et des films X, avant de réaliser en solo le magistral "Quelques mois à l'Amélie". Le "Grand Boum" 2007 de la Ville de Blois a été décerné à Jean-Claude Denis.

Texte © Dupuis

Posté par _0_6_7_3_m à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2018

Pour vivre heureux" Ses réalisateurs, Dimitri Linder et Salima Sarah Glamine,

Pour vivre heureux"

IMG_5087

Posté par _0_6_7_3_m à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2018

Hôpital Notre-Dame à la Rose: à Lessines, en Belgique

IMG_4965

IMG_5052

IMG_4993

IMG_5033

IMG_5044

Hôpital Notre-Dame à la Rose
Place Alix de Rosoit
BE- 7860 Lessines
Tel : + 32(0)68/33.24.03
Fax : +32(0)68/26.86.57
www.notredamealarose.be

Posté par _0_6_7_3_m à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 novembre 2018

Regard ; rencontre ; Alexis Robin ( dessinateur )

 

IMG_4847

; Alexis Robin1971 : Naissance d'Alexis Robin à Blois. Le jeune Alexis découvre la B.D. avec les albums de Hergé, avant de tomber sous le charme de Moebius, dont il apprécie l'incroyable faculté de changer de style graphique.
1990 : Entrée à l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, où il suit pendant quatre ans les cours de bandes dessinées.
1996 : Alexis Robin s'installe ensuite en région parisienne et publie ses premiers travaux aux Éditions [Treize étrange] : il participe ainsi au collectif L'Air de rien et illustre un ouvrage de Jean-Luc Baticle, Demain est un autre jour, dans la collection << Noir Desseins >>.
2000 : Son premier album, Si j'ai bonne mémoire, paraît dans la collection Tohu-Bohu des Humanoïdes Associés.

Texte © Humanoïdes Associés

Posté par _0_6_7_3_m à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2018

Regard ; rencontre ; Fred Druart ( dessinateur )

 

IMG_4792

Fred Druart :Né en 1973 dans la région du Borinage en Belgique, Fred Druart réside aujourd’hui à Tournai. Après avoir suivi des études artistiques à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, il participe à plusieurs collectifs indépendants avant de signer son 1er album au Éditions « Le Masque » en 1998. Une dizaine d’autres albums suivront sous différents pseudos (Toshy-Saturax-Fred Druart). Il a également travaillé 3 ans chez Ankama où il découvre différents postes au sein du studio d’animation. Aujourd’hui il enseigne la bande dessinée comme professeur assistant au sein de l’Académie des Beaux-Arts de Tournai. En 2018 Fred a publié Tout le plaisir est pour moi aux éditions Glénat et  L’Homme qui traversait les montagnes chez Jungle.

Posté par _0_6_7_3_m à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2018

LE CHAT CARTOON MUSEUM Bruxelles Belgique

LE CHAT CARTOON MUSEUM

IMG_4658


Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort, et le dessinateur Philippe Geluck ont signé, ce jeudi midi, la convention de partenariat relative à la construction et à l’exploitation du futur musée du Chat et du cartoon, à deux pas du Palais royal et du Parc de Bruxelles.

IMG_4682


Ils ont présenté avec l’architecte Pierre Hebbelinck le projet architectural de l’immeuble qui sera construit par la Société d’Aménagement Urbain (sau-msi.brussels) pour accueillir LE CHAT cartoon museum.(( dans trois ans )

IMG_4718

Posté par _0_6_7_3_m à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2018

Regard ; rencontre ; Teun Berserik ( dessinateur )

IMG_4631

  Né dans une famille d'artistes aux Pays-Bas, Teun Berserik a mis du temps à se tourner vers le monde artistique à son tour.

En effet, ce n'est qu'après avoir tenu durant douze ans un garage spécialisé en voitures des années pré-1940 que la muse du dessin a enfin frappé à sa porte.

Outre des illustrations de manuels scolaires de multiples disciplines (biologie, histoire, ...) et des travaux de publicité et de dessins animés, Teun Berserik réalise également des bandes dessinées (parfois didactiques) pour enfants et pour ado-adultes.

Son roman graphique éponyme consacré aux premières années de Vincent van Gogh (parution en 2012) remporte en 2013 le Prix du Meilleur Roman Graphique, remis par Het Stripschap (Association de bande dessinée aux Pays-Bas).

Depuis 2000, il s'adonne à la peinture et a pris part à plusieurs expositions, en tant que membre du Pulchri Studio (https://pulchri.nl/) et de Haagse Kunstkring (https://www.haagsekunstkring.nl)

Il réalise par ailleurs des peintures murales, l'une des plus grandes, mesurant 4,5 x 24m, est exposée au Musée de la Guerre d'Overloon (Pays-Bas).

En 2018, il s'associe à Peter van Dongen, sur un scénario de Yves Sente, et dessine le vingt-cinquième tome de la série Blake et Mortimer. Le tome 26, seconde partie de La Vallée des Immortels, paraitra en novembre 2019.~/*ed: dargaud.

Posté par _0_6_7_3_m à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2018

Raoul cauvin se verra décerner le Pôle d’or . a LLN

 

IMG_4502

Raoul cauvin se verra décerner  

IMG_4517

le Pôle d’or le lundi 12 nov à 19h.

IMG_4433

Il s’agit d’une distinction remise par le Brabant Wallon à une personnalité culturelle dont la renommée fait la fierté de sa province. Chaque lauréat se choisit un ou une filleul(le). Cette année donc,  

IMG_4501

Raoul Cauvin sera le parrain d’une jeune et talentueuse chanteuse, Lady Valentine.

IMG_4440

IMG_4401

La cérémonie a lieu lundi 12/11 à 19 au Biereau et sera organisée par   

IMG_4437

Eric de Staercke. Ceux qui ont déjà eu l’occasion d’assister à une remise de prix Diagonale savent à quel point la cérémonie est sympa et constitue assurément la plus chouette remise de prix du monde de la BD !

Posté par _0_6_7_3_m à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]