JeanJacques

08 février 2019

regard sur un illustrateur : Quentin Gréban

 

IMG_6128

C’est dans son atelier que  

IMG_6145

Quentin Gréban imagine depuis plusieurs années son univers.    

IMG_6101

                                                                   

Ses dessins sont toujours inspirés d’une idée graphique. Une ombre intéressante, un point de vue inédit, ou un tissus à motif et c’est le point de départ d’une nouvelle image...                                                                                                                                                          

IMG_6152

     Il travaille à l’aquarelle sur un croquis au crayon.

IMG_6146

Après trois années d’études à l’atelier « Illustration » de l’institut St-Luc à Bruxelles, il se lance en 1999 et se consacre au métier de ses rêves.

IMG_6149

Les artistes qui l'inspirent sont Edmond Dulac, Rebecca Dautremer, EdouardManet, et bien sûr… Liesbeth Zwerger.

IMG_6104

Il reçoit en 1999 le prix St-Exupéry pour ses illustrations des livres les « Contes de l’alphabet ».                  

IMG_6148

                                                Ses dessins sont aussi sélectionnés en 1999, 2000 et 2009 pour l’Annual de Bologne, ce qui lui ouvrira les portes de certains éditeurs étrangers. Son livre "Oups" est sélectionné en 2014 pour le concours "la petite fureur".

IMG_6135

Il a illustré et écrit près de 50 livres, traduits en plusieurs langues, mais il regarde peu en arrière car il sait que le meilleur reste à venir…

IMG_6151

info  sur  www.quentingreban.be

                                                                       

 

Posté par _0_6_7_3_m à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 février 2019

« Continuer », de Joachim Lafosse,

IMG_6071

Posté par _0_6_7_3_m à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2019

Décès du compositeur français Michel Legrand

num_risation0002

Posté par _0_6_7_3_m à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 janvier 2019

exposition Will Eisner ( La Galerie Champaka ...

 

IMG_5890

Will Eisner (1917-2005) est un monument de la bande dessinée mondiale.
Non content d’avoir créé Le Spirit, le plus atypique des super-héros, le New-yorkais rénove totalement le 9e Art en ouvrant, en 1978, les portes du roman graphique avec Un pacte avec Dieu.

IMG_5875

Eisner explore cette veine, sans jamais se répéter, avec L’Appel de l’espacePetits Miracles, Le Building et Big City. Dans ces récits d’une rare finesse, il explore les arcanes de la vie urbaine et de la judéité mais, surtout, le sel des relations humaines. Il devient le meilleur ambassadeur du New-York des années ’40 et ’50.

La Galerie Champaka a le grand privilège de présenter une soixantaine de planches originales et une douzaine de crayonnés issus de ces romans graphiques exceptionnels !

Posté par _0_6_7_3_m à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2019

Regard ; rencontre ; avec Bonnelais Prénom :Frédéric Pseudo :Bones

 

IMG_5793

  Ancien Fongécif de l'école Arc-en-Ciel, Bones a su tirer le fémur de son jeux grâce à son style comics anguleux et une incroyable efficacité. Il aura fallu à peine une année pour que Bones réussisse à propulser son projet "Dessous: la montagne des morts" sur la plateforme participative Sandawe.com. Nous vous encourageons vivement à donner quelques deniers si sa BD vous parle ! Au programme : Monstres, morts vivants, sueur et sang, dans un décors de première guerre mondiale. Ça fait rêver non!? Alors allez faire un tour sur Sandawe.com ou sur le facebook de la page, et donnez, donnez par ce que ça en vaut le coup, par ce que vous pourrez dire "je suis un des premiers à avoir cru à son talent" et par ce que vous ne le regretterez pas !

(dernier  ablum )

IMG_5795

Posté par _0_6_7_3_m à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2019

Middelkerke a reçu un autre citoyen d'honneur. Tante Sidonia

 

48918911_10217651051808064_8321433152417431552_n

Bonne nouvelle pour les amateurs de Bob et bobette. Hier, Middelkerke a reçu un autre citoyen d'honneur. Tante Sidonia est sur le roi ridderdijk à westende à la hauteur du N° 10/12

Posté par _0_6_7_3_m à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2018

expo/ : URBANUS, LA BANDE DESSINEE FAMILIALE UNDERGROUND;*Au Musée de la Bande Dessinée ; belgique

 

IMG_5245

  Comment une série de BD vulgaire, moche et à mourir de rire est devenue culte dans la moitié nord de la Belgique, est un phénomène qui mérite amplement d’être étudié.

IMG_5237

  En 1982, le dessinateur belge Willy Linthout imagine de créer une BD inspirée du personnage d’Urbanus, un humoriste bien connu en Flandre. « Het fritkotmysterie » (Le mystère de la baraque à frites) sera le premier opus d’une saga qui compte aujourd’hui plus de 170 albums. La série rencontre un succès immédiat, fait remarquable compte tenu du caractère provocateur de cette bande dessinée familiale.

La logique de la série est abracadabrante, les personnages sont on ne peut plus burlesques et les inepties se ramassent à la pelle. Non-conformistes, losers et marginaux, les comparses d’Urbanus exercent une incroyable séduction sur les jeunes en Flandre et aux Pays-Bas. Les parents, quant à eux, ne voient pas d’un très bon œil leur progéniture se plonger dans ces BD, où les auteurs fustigent joyeusement toutes les valeurs et où l’humour ne connaît aucun tabou. Pédophilie, euthanasie, prostitution, scatologie… rien ne leur sera épargné !

Les personnages principaux ne sont pas un exemple à suivre, loin de là. Urbanus est un garçon qui porte la barbe et végète depuis six ans dans la même classe. César, son père, est un gros rustre sans emploi, fainéant comme pas deux ; il est amoureux de sa pipe et boit comme un trou. La mère d’Urbanus est une maniaque de la “loque à poussière“ et voue un véritable culte aux statues de la Vierge Marie. N’oublions pas la mouche douée de parole et le chien biscornu qui jouent un rôle non négligeable dans l’univers déjanté d’Urbanus.

Venez découvrir dans cette exposition, les ingrédients d’une success-story régionale et la troupe bigarrée des drôles de personnages de la série. Bienvenue dans l’univers surréaliste et totalement foldingue d’Urbanus !

IMG_5181


Kurt Morissens, commissaire/*Au Musée de la Bande Dessinée
 

du 11/12/2018 au 26/05/2019

Posté par _0_6_7_3_m à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Regard ; rencontre ; Yann

 

IMG_5150

, Yann/*Véritable homme-orchestre du scénario, Yann est insaisissable. Drôle, cynique, féroce, romantique à l'occasion, féru d'Histoire, curieux de tout, il écrit, de préférence au vitriol, des récits toujours originaux, abondant en péripéties et reposant sur une vaste culture et un savoir parfaitement documenté. Amateur invétéré du bon mot, il enrichit de savoureux dialogues chacune de ses créations. Né à Marseille le 25 mai 1954, ce Breton désormais installé à Bruxelles a goûté tout jeune aux joies de la publicité et de l'architecture avant de sombrer dans la BD en réalisant seul quelques "Cartes Blanches" de l'élève Balac pour le journal de Spirou en 1974. Après un bref passage dans Curiosity Magazine, son association avec Conrad va secouer la vénérable maison de Marcinelle à partir de 1978. S'ils réussissent encore à masquer leur caractère révolutionnaire en illustrant "Jason" sur un scénario de Mythic, les deux redoutables compères mettent à profit leurs séjours dans les combles de la Maison de Spirou pour étudier durant la nuit les planches apportées par leurs confrères et imaginer des "hauts de page" d'animation particulièrement critiques à l'égard de leurs aînés et de tout ce qui passe à proximité. Attendus au tournant, ils attaquent leur première grande série d'aventure en imposant des personnages aux antipodes de la bande dessinée traditionnelle, les "Innommables", trio déjanté qui trouvera finalement refuge dans le catalogue de Dargaud. Ils mettent ensuite à mal le mythe de Bob Morane en réalisant deux albums de "Bob Marone" chez Glénat avant de se séparer pour poursuivre chacun de leur côté une oeuvre renouvelant le neuvième art. S'il s'offre parfois encore le plaisir de crayonner certains scénarios ou séquences de récit pour ses illustrateurs, Yann comprend rapidement que le dessin ne permet pas la réalisation rapide de toutes les idées qui bouillonnent en lui. Soucieux d'investir tous les éditeurs du marché avec de multiples séries, il abandonne résolument la partie graphique et se tourne vers l'écriture pour une véritable armée de dessinateurs. On le verra ainsi apporter son punch à Frank Le Gall ("Yoyo" et un épisode de "Théodore Poussin"), Marc Hardy ("La Patrouille des Libellules", "Lolo et Sucette", "Croqu' la vie"), Yslaire (le premier épisode de "Sambre"), François Avril ("Le Voleur de ballerines"), Yves Chaland (quelques "Freddy Lombard"), Denis Bodart ("Les Affreux", "Nicotine Goudron", un épisode de "Chaminou")), Batem et André Franquin ("Le Marsupilami"), Olivier Neuray ("Nuits blanches"), Philippe Bercovici ("Léonid et Spoutnika"), Marc Michetz ("Tako"), Édith ("Basil et Victoria"), Louis Joos ("S.O.S. Aïcha"), Berthet ("Pin up"), Fabrice Lamy ("Colt Walker"), Laurent Verron ("Odilon Verjus"), Morris ("Lucky Luke"), etc. Après avoir placé ses pions chez presque tous les éditeurs sérieux de BD, il rentre par la grande porte chez Dupuis en écrivant des récits épiques pour René Hausman dans "Aire Libre" ("Les Trois cheveux blancs" et "Le Prince des écureuils"), la saga des "Chasseurs d'étoiles" pour Wozniak et certaines séries particulièrement pimentées de la collection "Humour Libre" : "Lolo et Sucette", "Spoon & White" et les anthologies des "Sales petits contes". Aujourd'hui, Yann est sans conteste l'un des trop rares scénaristes incontournables de la profession.

Texte © Dupuis

Posté par _0_6_7_3_m à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]