09 décembre 2016

Regard ; rencontre avec : André Juillard **

  André Juillard naît à Paris, le 9 juin 1948. Très rapidement, la passion du dessin est au rendez-vous. Enfant, il dévore l'hebdomadaire Tintin. La lecture des Hergé, Jacobs, Martin et Bob De Moor de la haute époque font de lui un spécialiste, encore inconscient, de la ligne claire. Le manuel d'histoire de la classe de sixième sera sa seconde grande influence, spécialement les pages consacrées à l'Antiquité. Il ne le sait pas encore, mais sa passion pour la ligne claire, l'Histoire et les histoires feront de lui un auteur... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Les Voyages d’Ulysse, Grand Prix de la Critique ACBD 2017 /* Emmanuel Lepage

   Emmanuel Lepage s’est fait connaître par la série « Névé », publiée avec le scénariste Dieter chez Glénat à partir de 1991. Ont été particulèrement remarqués, ensuite, « La Terre sans mal » (avec Anne Sibran) ou « Muchacho » chez Dupuis. Depuis quelques années, il s’illustre dans une veine plus documentaire, avec « Voyage aux îles de la Désolation », « Un printemps à Tchernobyl », et « La Lune est blanche », chez Futuropolis. Le Grand Prix de la Critique ACBD a pour ambition de ​« soutenir et mettre en valeur, dans un... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2016

L'Armée de l'ombre t4 /* Nous étions des hommes/*olivier Speltens.

  Né à Uccle (Bruxelles) en 1971, depuis toujours passionné par la seconde guerre mondiale, et l'aviation, il rêve d'illustrer un récit sur cette période. Dessinateur depuis toujours et nourri à "l'école Spirou", il s'oriente finalement vers un style réaliste, se référant à Marini, Guarnido, Gibrat, Moebius ... et bien sûr Romain Hugault. Il réalise la série "les larmes de pourpre", puis "M99" chez Joker Edition. "L'armée de l'ombre" est le projet le plus ambitieux de sa "jeune" carrière.@Ed: paquet  2016*
Posté par _0_6_7_3_m à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2016

Regard sur Dominique Maricq.

Dominique Maricq. /*Après ses études, il fut professeur pendant 31 ans. Passionné par le monde de la bande-dessinée, et plus précisément la BD franco-belge, il entre aux Studios Hergé (Fondation Moulinsart). Il est aujourd'hui un spécialiste en ce qui concerne l’œuvre du père de Tintin. En parallèle, il collabore aussi à la rédaction d'article pour le magazine "Télé-Moustique", ainsi qu'à des émissions radio et audiovisuelles.
Posté par _0_6_7_3_m à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2016

Sauvage - Tome 2 - Dans les griffes de Salm-Salm /* Scénario : Yann Dessin : Félix Meynet

  Né en 1961 entre le Mont-Blanc et le lac Léman, Félix Meynet fait ses débuts dans la collection Génération Dargaud avec la série Double M. Il collabore ensuite à de nombreux albums collectifs, avant de signer de nouvelles séries comme Fanfoué des Pnottas, avec Pascal Roman, Tatiana K. (aux côtés du scénariste François Corteggiani), ou encore Les Éternels, avec Yann. En 2013, il lance la série Sauvage, chez Casterman, avec son complice Yann. @edition dargaud  14/01/17*
Posté par _0_6_7_3_m à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2016

décès de Marcel Gotlib

    Les éditions Dargaud ont l'immense tristesse d'apprendre le décès de Marcel Gotlib aujourd'hui à l'âge de 82 ans. Les millions de lecteurs ayant appris à rire dans les pages de la Rubrique à brac, des Dingodossiers, ou de Gai Luron perdent un humoriste fascinant, un dessinateur virtuose, un touche à tout iconoclaste et un ami cher qui parvenait à provoquer le rire à la moindre de ses pages. Quiconque aura eu un jour la chance de croiser le "brave et généreux Gotlib", comme l'appelait René Goscinny, se souviendra avec... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2016

Regard sur un dessinateur: Renaud Dillies

  Renaud Dillies es né à Lille en 1972 dans une famille de cinq enfants. Quand il ne rêve pas, Renaud écoute des 45 tours de John Lennon. Son père l’initie au jazz, aux big bands, à Amstrong. Sa mère au rock, à l’école british, aux Beatles. A l’école, comme tout futur auteur de BD qui se respecte, il « préfère regarder le vert de l’arbre dans la cour que celui du tableau ». Il passe alors la frontière franco-belge et s’inscrit, en humanités, en graphisme et arts décoratifs à Saint-Luc, à Tournai. Ensuite, il étudie... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2016

Fabrice Le Hénanff dessinateur illustrateur : Bd

  Fabrice Le Hénanff (né le 17 février 1972 à Quimperlé) est un dessinateur et un scénariste français de bandes dessinées. Publications : 2003 , Les Caméléons, Henri Fabuel (scénario), Fabrice Le Hénanff (dessin et couleurs), Casterman 2006 , H.H. Holmes, tome 1 Englewood, Henri Fabuel (scénario), Fabrice Le Hénanff (dessin et couleurs), Glénat 2010 , H.H. Holmes, tome 2 White city, Henri Fabuel (scénario), Fabrice Le Hénanff (dessin et couleurs), Glénat 2011 , Ostfront, Fabrice Le Hénanff (scénario, dessin et couleurs), 12 bis... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2016

Philippe Charlot § winoc en bande dessinée (

Philippe Charlot vient du monde de la musique qu’il parcourt professionnellement au travers de multiples expériences. On peut le croiser actuellement sur les routes au sein de “La Fabrique à Swing”, un trio dédié au swing européen des années 30/40. Après sa participation à quelques albums collectifs (Game Over T4 et 5 chez Dupuis/Mad Fabrik, À vous Cognacq-Jay T1 et 2 chez Delcourt), il rejoint Bamboo / Grand Angle avec Bourbon Street, son premier projet au long cours dans lequel il réunit ses deux passions : musique et écriture. ... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2016

Regard sur un dessinateur:/* illustrateur /* Andréi Arinouchkine

Né en 1964 à Baranovitchi, en Biélorussie. Amoureux du dessin depuis sa plus tendre enfance, il peint son premier tableau à l’age de douze ans. Une peinture sur bois de 3 X 2 m qui lui a pris 3 ans de travail mais qui lui a ouvert les portes des Beaux Arts à Minsk, où il est admis dès 15 ans. En pleine guerre froide, il doit interrompre ses études, pour partir à l’armée. Au retour il reprend l’école et aussi le travail à la chaîne dans une usine textile, mais l’envie de devenir illustrateur est toujours là. Le jeune Arinouchkine... [Lire la suite]
Posté par _0_6_7_3_m à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]