IMG_1586

  C’est dans la très fameuse émission de la télévision belge " Strip-tease" qu’il a fait ses premiers pas de réalisateur.

Diplômé de l’INSAS, à Bruxelles, le natif de Virton avait auparavant travaillé comme photographe de presse. Benoît Mariage a tourné des documentaires, certains en Afrique où il retourne  aujourd’hui pour « Les rayures du zèbre ».

Dès son premier court métrage de fiction, « Le signaleur », il choisit pour interprète principal un autre Benoît, Poelvoorde, qui deviendra son acteur d’élection dans « Les convoyeurs attendent», « Cow-boy » et à présent « Les rayures du zèbre ».

Egalement enseignant à l’IAD, à Louvain-La-Neuve, Benoît Mariage pratique un cinéma tout à la fois personnel et largement ouvert au public.

Un cinéma où le comique et le tragique font bon ménage, comme dans la comédie à l’italienne.

Le thème de paternité, réelle ou d’adoption, marquant sa filmographie jusqu’à ces « rayures du zèbre » qui le voit réussir admirablement l’union du rire et de l’émotion.~//*;((  Benoît Mariage )